top of page

Le mystère des rêves

Dernière mise à jour : 24 janv. 2022

"Le visage camouflé sous la capuche de sa tunique noire, Calvin avança d’un pas déterminé jusqu’à la porte blindée. Il frappa à cinq reprises. C’était le code. Un portier lui ordonna de décliner son identité avant de lui ouvrir. Il pénétra dans un étroit couloir sombre qui le conduisit dans une salle éclairée par les lueurs orangées des bougies. Il se dirigea machinalement vers la grande table de six qui siégeait au centre, s’assit pesamment sur le seul siège libre puis attendit le début de la cérémonie. Ce soir, il allait être un membre de la Fraternité de la nuit.


– Mes chers frères, commença l’un des hommes présents, nous allons commencer sans plus tarder.


Il s’empara d’un des six verres de cristal à moitié plein posés au milieu de la table, le leva et porta un toast silencieux, avant d’avaler d’un trait la mixture fauve qui dansait dans le verre. Les autres suivirent son exemple. Après quelques secondes, Calvin sentit un flux de sang lui monter au visage. Son rythme cardiaque s’accéléra légèrement. Le voyage astral allait commencer. Il s’enfonça dans la douceur tiède de son siège, renversa la tête en arrière et ferma les yeux pour mieux s’imprégner de la vague de sensations qui commençait à déferler en lui. Mais au lieu de ressentir l’habituel flottement intérieur, il sentit un glaçon prendre forme en lui et s’emparer de son corps tout entier, le paralysant instantanément. Son cœur s’emballa et son sang jaillit dans ses artères. Il suffoqua. Affolé, il voulut hurler mais seul un gargouillement sinistre s’échappa de sa bouche, avant d’agoniser dans un flux de bave.


Un cri strident tira Saphira de son sommeil et éveilla Calvin. Elle se redressa prestement sur le lit, le visage inondé de larmes et la poitrine se soulevant violemment sous sa respiration saccadée. Quand son petit ami la prit dans ses bras, son corps tressaillait. Il la berça durant plusieurs minutes jusqu’à ce qu’elle s’apaise puis s’écarta légèrement d’elle. Il l’enveloppa de son regard rassurant et essuya doucement ses joues humides.

Encore ce cauchemar ?

Saphira répondit par un simple battement de paupières, encore hébétée par son rêve.

Je ne veux pas que tu partes à ta réunion ce soir, lâcha-t-elle dans un souffle." (Extrait du roman Le gardien de ses rêves).


Que sont les rêves ?


Les rêves sont des histoires et des images que notre esprit crée pendant que nous dormons. Ils peuvent être divertissants, amusants, romantiques, dérangeants, effrayants et parfois bizarres. Ils constituent une source de mystère pour les scientifiques et les médecins psychologues. Dans cet article, nous allons essayer de répondre à ces questions :

  1. Pourquoi rêvons-nous ?

  2. Que représentent les rêves ?

  3. Peut-on les contrôler ?

  4. Que sont les cauchemars ?

  5. Les rêves peuvent-ils prévenir l'avenir ?

  6. Que sont les rêves prémonitoires ?


Quelques faits sur les rêves


  • Nous ne nous souvenons peut-être pas d'avoir rêvé, mais on pense que tout le monde rêve entre 3 et 6 fois par nuit.

  • On pense que chaque rêve dure entre 5 et 20 minutes.

  • Environ 95% des rêves sont oubliés au moment où une personne se lève.

  • Rêver peut vous aider à apprendre et à développer des souvenirs à long terme.

  • Les aveugles rêvent davantage avec d'autres composants sensoriels que les voyants.


Pourquoi rêvons-nous ?


La technologie et les nouvelles techniques de recherche nous aident à améliorer notre compréhension des rêves. En effet, plusieurs théories expliquent pourquoi nous rêvons. Certains chercheurs ont émis l’hypothèse que le rêve remplit les fonctions suivantes :


  • La représentation de nos souhaits et nos désirs inconscients

  • L'interprétation des signaux aléatoires du cerveau et du corps pendant le sommeil

  • La consolidation et le traitement des informations recueillies pendant la journée afin de faire le tri dans notre mémoire

  • Un état de conscience unique qui intègre l'expérience du présent, le traitement du passé et la préparation de l'avenir

  • Une forme de psychothérapie

  • La simulation cognitive d'expériences réelles

  • Le développement des capacités cognitives


Que représentent les rêves ?


Les rêves sont une expérience humaine universelle qui peut être décrite comme un état de conscience caractérisé par des occurrences sensorielles, cognitives et émotionnelles pendant le sommeil. Le rêveur a moins de contrôle sur le contenu, les images visuelles et l’activation de la mémoire.


Il n’existe pas d’état cognitif aussi étudié et aussi souvent mal compris que le rêve. Il existe des différences significatives entre les approches neuroscientifiques et psychanalytiques de l’analyse des rêves. Les neuroscientifiques s'intéressent aux structures impliquées dans la production, l'organisation et la manifestation des rêves. Cependant, la psychanalyse se concentre sur la signification des rêves et les situe dans le contexte des relations dans l'histoire du rêveur.


Les récits de rêves tendent à être remplis d'expériences émotionnelles et vivaces contenant des thèmes, des préoccupations, des visages et des objets qui sont étroitement liés à la vie éveillée. Ces éléments peuvent créer une nouvelle réalité dans l'esprit du rêveur, qui à la longue peut se substituer à sa vie réelle.


Pour conclure, ce qui nous passe par la tête juste avant de nous endormir peut affecter le contenu de nos rêves. Par exemple, pendant l'examen, les étudiants peuvent rêver du contenu d'un cours. Les personnes en couple peuvent rêver de leur partenaire, etc. Ces observations circonstancielles suggèrent que des éléments du quotidien réapparaissent dans des images oniriques lors du passage de la veille au sommeil.




Peut-on contrôler les rêves ?


Contrôler ses rêves, c’est possible. Certaines personnes parviennent en effet à réaliser qu’elles sont en train de rêver et à maîtriser le déroulement des événements. C’est ce qu’on appelle le rêve lucide. Plus de la moitié des adultes l’ont expérimenté au moins une fois dans leur vie, mais cela reste en général occasionnel. Parfois, le rêveur prend même le contrôle du rêve – il se met à y agir délibérément – ou décide de se réveiller.

Selon les travaux des neurologues de l’Institut Max-Planck en Allemagne, publiés dans The Journal of Neuroscience, chez des rêveurs lucides, il a été découvert une zone du cerveau anormalement développée : il s’agit du cortex préfrontal antérieur, une petite zone située sur le devant du crâne et au-dessus des yeux. Cependant cette région du cerveau est très impliquée dans notre aptitude à avoir conscience de nous-même (de nos émotions, de nos pensées par exemple) et à contrôler nos impulsions.


En effet, ces « rêveurs lucides » ont un cortex préfrontal antérieur anormalement développé, qui est aussi beaucoup plus actif que chez les personnes qui ne sont pas capables de contrôler leurs rêves. Donc, avoir une forte conscience de soi serait fortement lié au fait de pouvoir contrôler ses songes nocturnes. La plupart des « rêveurs lucides » ne parviennent pas à contrôler leurs songes chaque nuit mais seulement plusieurs fois par an, expliquent les chercheurs.



" – Maintenant, tu vas compter jusqu’à dix et laisser tes souvenirs te ramener dans la nuit du 6 avril 2012.

– 1… 2… 3… 4…

Tandis que Lana essayait tant bien que mal d’aller jusqu’au bout, sa tête lui parut soudain très légère, et elle sentit une étrange sensation d’engourdissement se répandre à travers tout son corps. Puis elle fut happée par les ténèbres. C’était ainsi que ses séances de thérapie se déroulaient depuis une année.

Le docteur Kim était un pédopsychiatre, et exerçait depuis plus d’une dizaine d’années. Il avait rencontré Danaline Wong peu de temps après la mort de son mari. Elle séjournait alors dans la clinique où travaillait la sœur de ce dernier. C’était donc tout naturellement qu’il avait accepté de traiter Lana Wong lorsque cette dernière avait présenté des troubles du comportement liés à une carence affective.

– Lana ? Dis-moi où tu te trouves.

– … Dans votre chambre…

– Raconte-moi ce qui se passe…

Les souvenirs de Lana l’emportèrent dans la demeure du docteur Kim. Une petite maison de campagne qu’elle semblait très bien connaître. Elle pénétra dans un salon mal éclairé, et emprunta l’escalier qui conduisait à l’étage. Elle gravit lentement les marches et se retrouva dans un petit couloir sombre.

Tandis qu’elle avançait timidement, elle entendit un cri apeuré, suivi par un coup de feu qui lui vrilla les tympans. Effarée, elle se précipita dans la chambre d’où provenait le bruit, et découvrit le corps du docteur Kim gisant dans une mare de sang. Mortifiée, Lana poussa un long et douloureux gémissement." (Extrait de la nouvelle La jeune fille et la mort)


Tout le monde rêve. Le sommeil est un processus progressif, qui est très profond lors des premières heures et devient plus léger par la suite. Les rêves ont lieu particulièrement pendant la phase de sommeil AMOR (avec mouvements oculaires rapides). Quand nous sommes endormis, notre inconscient prend le dessus. La plupart du temps, nos rêves n'ont pas de sens. Ce ne sont que des pensées aléatoires, dont nous ne nous souviendrons peut-être même pas.